• Deuxième conte de l'Avent parce que la pleine lune est particulière en ce moment :

    Histoire de lune

    Durant le trajet, d'une cheminée à l'autre, Père Noël nous racontait des histoires : ça tombait bien ma mère et moi nous adorions les histoires

    Connaissez-vous l'histoire de la petite fille dans la lune ? Je vous la dis... et la barbe blanche s'est mise à s'agiter

     

    Il était une fois où il n'était pas mais il était une fois parce qu'une fois suffit bien...

    Il était une fois, une petite fille sans papa, sans maman, sans grand-père, ni grand-mère et même sans toit. Elle était seule, assise au sol et elle tremblait ses yeux grands ouverts.

    Un homme est passé. Il l'a vue, l'a saluée,  "Que fais-tu là Fillette, viens avec moi, je m'occuperai de toi" L'enfant était confiante. Elle s'est levée. Elle a suivi l'homme. 

    Il avait dit. Dire c'est facile. Faire c'est plus difficile. En un rien de temps la fillette travaille comme peu de personnes travaillent, mange peu et s'endort dans tout autre chose qu'une jolie chambre "Allez ouste petite, ton lit est sur la paille,  là-bas à l'étable, bonne nuit !" et il lui a donné une lanterne pour se rendre à l'étable.

     

    L'homme était un marchand, il avait femme et enfants. Tous étaient à son image : avare et méchant. Quand j'y pense, peut-être même que sa femme l'était plus encore.

    Un jour d'hiver la marchande lui a donné  l'ordre suivant  "L'eau de la fontaine est gelée ce matin, Fillette, file donc à l'étang qui est là-bas derrière le bois de bouleau et ramène-moi un plein seau d'eau et ne traîne pas"

    Si la fontaine était gelée, pourquoi pas l'étang ne l'aurait-il pas été ? La fillette est prudente : elle prend un seau mais elle prend aussi une hache

     

    Et marche qu'elle marche ses pas s'enfoncent dans la neige et marche qu'elle marche elle les retire. Ils s'enfoncent dans la neige. Elle les retire et c'est fatigant mais c'est amusant de regarder la neige jaillir de tous côtés. Elle finit par en rire. Et de pas en pas la voilà au bord de l'étang. Il est gelé !

    Alors elle "hache" elle "hache" éclats de glace après éclats de glace, voilà un beau trou dans lequel plonger le seau et bloup bloup bloup le seau se remplit et ho hisse ho hisse à deux mains, Fillette porte le seau, la hache dans le dos. C'est lourd, pas après pas, chacun de ses pas s'enfoncent. Pas facile de sortir un pas après l'autre. Ce qui devait arriver arriva : le seau se renversa.

    L'enfant s'est mise à pleurer. Toute l'eau s'était renversée. Que devait-elle faire ? Retourner à l'étang ? elle n'en avait plus la force. Revenir chez la marchande sans eau ? Elle allait être battue !    Fillette s'est assise. Elle avait tant pris de retard que le soleil se couchait. Elle regardait ses jeux de lumière dans le ciel et ses reflets sur la surface glacée de l'étang : c'était beau : des rouges, des roses, des violets mêlés d'or, c'était beau. Et pourquoi Soleil qui la regarde ne l'aiderait-il pas ?

    A peine a-t-elle pensé cela la petite Nadedja, que le soleil disparaît derrière l'étang. C'est la nuit.

    Deuxième conte de l'Avent parce que la pleine lune est particulière en ce moment :

     Pas tout à fait la nuit. Car la lune est arrivée, celle de décembre; La lune de décembre est une lune merveilleuse : elle éclaire presque comme en plein jour. Et pourquoi Lune ne l'aiderait-elle pas ?

    L'enfant, la tête en l'air, regarde l'astre balancer doucement sur la toile bleu profond tissée d'or.

    "Lune belle Lune viendrais-tu m'aider, viendrais-tu m'enlever au méchant marchand, à sa méchante femme et à leurs méchants enfants ? Lune Lune m'aiderais-tu ?"

    Lune a-t-elle entendu la petite Nadedja aux cheveux blonds et aux yeux bleus, l'enfant remarque qu'elle descend descend descend. Elle est si descendue qu'elle se tient là tout près d'elle. Soudain, comme un miracle, Lune disparaît. À sa place apparaît un beau jeune homme tout vêtu d'argent. Tout aussitôt derrière lui apparaît un beau jeune homme tout vêtu d'or. C'est Soleil. Il s'adresse au jeune homme tout vêtu d'argent "Lune pourquoi es-tu descendu alors que tu dois briller au ciel à cette heure ?"

    Le beau jeune homme argenté répond qu'il est descendu prendre "la petite Nadedja qui n'a aucune joie sur terre" et il ajoute "elle sera mieux au ciel auprès de moi !"

    Soleil, jeune homme tout vêtu d'or est mécontent. "Elle m'a appelé le premier, c'est moi qui dois l'emmener !"

     

    "C'est vrai" répond le jeune homme Lune vêtu d'argent lumineux et en hochant la tête il ajoute "c'est vrai elle t'a appelé le premier mais tu ne lui a pas répondu, n'est-ce pas !... 

    Deuxième conte de l'Avent parce que la pleine lune est particulière en ce moment :

    Quand elle m'a appelé je suis venu aussitôt, aussi est-ce à moi de l'emmener !"

     

    En prononçant ces mots, Lune Toudargenvêtu prend, la petite enfant, la petite Nadedja aux cheveux blonds et aux yeux bleus, tout délicatement dans ses bras et il retourne dans les cieux.

     

    Alors, elle vous plaît cette histoire amie ami ? Profitez-en. Permettez-moi, de ma barbe blanche et sourcil, de vous offrir un petit conseil : n'oubliez pas de  regarder Lune ces jours-ci, je suis quasi sûr que vous y verrez la petite Nadedja, yeux bleus et longs cheveux d'or.

    Tout faux tout vrais ainsi vont les contes.

    Le conducteur au chapeau manteau bottes rouges et barbe blanche a tiré sur les Rennes pour s'arrêter sur un nouveau toit. "Au boulot les amis"

    Cet homme en rouge n'avait rien de méchant.

    Il était difficile de lui refuser quoi que ce soit. Nous aimions les histoires  Nous avons sauté sur le toit enneigé. Et joué à

    "Attrape-passe-moi les paquets au suivant !

    ............. FIN

     

     

     

    « Calendrier de l'Avent - 1er décembre - un conte par jourDimanche 3, 3ème conte de l'Avent »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :