• Arthur le roi du café du Coeur du Monde

    Arthur le roi du Coeur du Monde

     

    Il était une fois c’était au café du Coeur du Monde, un endroit tranquille, ouvert à Tous et Toutes, à Chacun et à Chacune et même aux enfants quand ils sont de vacances.

    Justement, Juliette était en vacances et elle comptait les entrées pour aider Grand-Mère qui servait les cafés.

    Juliette a compté Léa quand elle est entrée avec sa mamie et une amie de sa mamie. Elle a bu une grenadine, montré son pantalon noir aux coeurs de mille couleurs et soudain elle a repéré Arthur.

    « Chouette un poisson orange » a-t-elle dit en souriant et elle s’est précipitée vers lui, elle a grimpé sur le haut tabouret et elle n’a plus eu d’yeux que pour lui.

    Elle lui a donné à manger : deux pétales pas plus. Mais quatre sont tombés. Léa s’est inquiété. Arthur souriait. Arthur était content. Un petit peu de rabe, c’était une belle aubaine. Il était chanceux. Merci Léa.

    « Il tourne tourne en rond » dit Léa. « On pourrait l’appeler Tournenron ! »

    Pourquoi pas ?

    Il aimerait pas être tout seul !

    Et alors ?

    Alors il rêverait ?

    A quoi ?

    A une amie qui viendrait le voir ?

    Et ce serait qui cette amie ?

    Une poissonne, une fille, lui c’est un garçon !

    D’accord, une poissonne, et comment elle viendrait ?

    sur l’aile d’un papillon bleu !

    Pourquoi pas c’est une jolie couleur.

    Alors d’accord, 

    il était une fois 

    Arthur Tournenron, Poisson Orange qui voulait une amie. Et une autre fois Papillon Bleu. Il entre dans le café du Coeur du Monde. Il tourne, il rôde, il vire. Il se pose sur le bord de l’aquarium. Il se penche. Alors plouf et blop blop blop 

    « Qui c’est qui plonge dans mon aquarium ? » 

    Léa s’étonne : « Qui c’est qui a parlé ? »

    C’est pas moi, dit Mamie ; 

    C’est pas moi, dit l’amie de Mamie

    Alors c’est toi Moi ?

    Ah non, c’est pas Moi, Moi je ne parle pas je sers la grenadine, c’est tout !

    Alors c’est Arthur !!!!

    Et à cet instant précis plouf plouf et ronds dans l’eau une voix dit 

    « C’est ni toi ni elle, ni elle, là, c’est moi ! »

    C’est toi, dit Léa, Mais Té Ki toi ?

    « Ben moi, Tournédanse LaPoissonnette, Arthur faites-moi danser s’il vous plaît ! »

     

    « Chanson Bleue » dit alors une voix que personne ne reconnaît. Mais du coeur du gros coquillage l’eau frémit dans l’aquarium sous les vibrations « Chanson Bleue, c’est la Chanson Bleue 

    Ecoutez ma Chanson bleue» 

    « Dansons Arthur » Poissonnette s’accroche à la nageoire d’Arthur, et elle l’entraîne dans une valse douce qui tourne tourne tourne et tous deux tourbillonnent. Poissonnette bulle, bulle, bulle et bop bop bop elle rit. 

     

    Mais au coeur de l’aquarium, juste derrière le coquillage, se cache Klack LeKrabe. Lui aussi rit. Parce qu’il a une idée. Il veut effrayer ces deux-là qui dansent. Il va leur faire peur. Il attrape une algue longue et large, et avec elle il se cache les yeux et soudain hop il leur saute au nez. 

     

    Poissonnette a peur, elle sursaute. Arthur avance une nageoire pour la protéger. et il éclate de rire en reconnaissant Klack LeKrabe, « Arrête, je t’ai reconnu, tes pinces sont bien trop larges pour ne pas te reconnaître » 

    Ah ah ah ah Arthur rit. Et poissonnette, remise de sa frayeur rit aussi.

     

    Black LeKrabe est penaud. Sa farce n’a pas fonctionné. Sa tête fait rire Tournédanse LaPoissonnette. Et Arthur aussi. Mieux vaut en rire.  Klack LeKrabe rit de bon coeur à son tour.. 

     

    Depuis ce jour, Bonjour à tous ceux qui entrent dans le café du Coeur du Monde. Chacun est accueilli par  trois fois plus de sourires. Qui le dit ? Le fils d’Arthur et de Tournédanse Poissonnette. Il s’appelle Arthur, comme son père, comme le père de son père, et le père du père de son père. Alors je crois qu’il attend sa Tournédanse POissonnette. Qui me l’a dit ? Papillon Bleu2, fils de Papillon Bleu1.

     

    Le conte est fini ? Oui !

    Qui l’a dit ? La petite Souris.

     

     

    Merci Léa, merci Camille.

    « Le Voyage de Boud'Chou LeDouDouCharlène, plus conteuse que Lania : une jolie rencontre, un bel instant ce jeudi 15 juin 2017 »

  • Commentaires

    1
    Mardi 30 Mai à 13:04

    Bonjour

    Merci pour votre visite

    Bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :