• D'ici quatre jours c'est la Saint Nicolas, je pense au Petit Manala

    Le p'tit Manala

    c'est un tout petit gars

    il est né un jour, comme ça, j'vous le dit Moa Lania

     

    du temps ou Grand-Père et Grand-Mère Lekougloff, vivaient en Alsace. Ah l'Alsace, les sapins, les saucisses de Strasbourg, la charcuterie, la choucroute, les baies de genièvre, les marchés de Noël, le ballon de Gebwiller, les bretzels, le raisin, le petit petit vin blanc, les grandes coiffes noires des filles et leur tablier rouge et blanc. C'était il y a longtemps longtemps, du temps de Grand-Père Nicolas et de Grand-Mère Odile  tous les deux de la famille KouGloFF.

    La famille LeKouGloff aimait beaucoup la pâtisserie. 

    En Alsace on aime beaucoup les enfants. En Alsace on aime bien Saint Nicolas. Et Saint Nicolas aime bien les enfants.

    Belle chance, Grand Père Lekougloff  s'appelle Nicolas. Et chance grande chance encore, un matin  de décembre c'était le jour de la Saint Nicolas.

     

    Grand-Mère Odile Lekougloff se lève avec une idée en tête :

    "Je vais faire une surprise à mon chéri Nicolas, je vais lui faire un petit gâteau et je l'appellerai "le petit Manala" Ne ui demandons pas pourquoi, elle-même ne le sait pas.  Dans la petite maison de Grand-Mère Odile Lekougloff il y a un fauteuil à bascule. Grand-Père est dedans. Il se bascule en chantonnant

    je me bascule

    tu te bascules

    il ou elle se bascule

    nous nous basculons

    Vous vous basculez

    Ils ou elles se basculent ! C'est fini j'recommence

    Je me bascule

    tu te bascules

    il ou elle se bascule

    nous nous bas cu lons

    vous vous bas culez

    ils se bascule ! C'est fini j'recommence

    Je me bascule

    tu te bascules

    il ou elle se bascule

    nous nous bas cu lons

    vous vous bas culez

     

    ils ou elles se bas..... 

    ah ah là    â â â â â Grand-Père Nicolas Lekougloff baille baille baille et s'endort. Grand-Mère odile est contente  ... Parfait parfait, dors bien mon Nicolas chéri,  au travail ma chère Odile. 

     

    Odile enfile un tablier blanc comme neige et dans un saladier elle met levure lait farine oeuf sucre 

    et hop bats que Je bats Odile bat  bat bat et rebat

    et hop hop attrape que j'attrape Odile attrape un autre saladier et mélange, sel farine et beurre froid coupé

    et hop hop ajoute que tu ajoutes Odile Odile  ajoute le mélange lait oeuf et pétris que tu pétris Odile Odile pétrit pétrit dans le saladier

    puis farine sur la table Odile,  pétris Odile que tu pétris cette fois Odile ne pétris que deux minutes seulement. 

    Tout juste après Odile remet la boule dans le saladier et le recouvre de son plus beau torchon blanc et rouge

    Alors  elle frotte bien ses mains dans le torchon blanc et rouge et  "deux heures trente d'attente, vite prendre un livre, à moi le temps du conte !"

     

    Et dans la petite maison Odile lis et Nicolas ronfle. 

    Soudain Nicolas se réveille ; "C'est quoi ce bruit qui me réveille Odile ?"

    Odile quitte son livre et court à la cuisine. "Ce n'est rien Mon Nicolas, c'est le torchon : il a glissé sur le sol poussé par la pâte qui a bien levée. Continue de dormir"

    Nicolas sur le fauteuil à bascule chantonne en se basculant doucement

    je me bascule

    tu te bascules

    il ou elle se bascule

    nous nous basculons

    Vous vous basculez

    Ils ou elles se basculent ! C'est fini j'recommence

    Je me bascule

    tu te bascules

    il ou elle se bascule

    nous nous bas cu lons

    vous vous bas culez

    ils se bascule ! C'est fini j'recommence

    Je me bascule

    tu te bascules

    il ou elle se bascule

    nous nous bas cu lons

    vous vous bas culez 

    ils ou elles se battent..... Nicolas dort, Nicolas ronfle

     

    Sur la table Grand-Mère Odile s'amuse.

    Une boule de pâte pour la tête

    un boudin pour le corps

    4 morceaux pour les bras et les jambes

    deux pépites de chocolat pour les yeux

    deux pour les narines 

    trois pépites en guise de boutons au-dessus du nombril

    Te voilà bien habillé p'tit Manala, et hop  au four pour une belle demi-heure et à moi les contes, Grand-Mère Odile reprend son livre. 

    Quelques instants plus tard une bonne odeur réveille Grand Père Nicolas

    Hum Grand Mère Odile, ça sent bien bon qu'est-ce que c'est ? 

    Dors mon Nicolas chéri, c'est une surprise, ne bouge pas ! Mais elle, elle se lève précipitamment juste à temps avant que le petit Manala ne brûle. Ouf. Grand Mère Odile sort le petit gâteau et le pose dans une assiette sur le rebord de la fenêtre. Elle dit "Refroidis mon petit et après Mon Nicolas Chéri te dégustera"

     

    Puis elle reprend son livre pendant que le petit Manala réfléchit

    Grand Mère Odile a-t-elle bien dit, "Mon Nicolas Chéri te dégustera !" Il n'en est pas question, personne ne me mangera et hop là, le petit Manala quitte l'assiette,  glisse sur le sol et  court court petit Manala, personne ne me mangera, je vous le dis moi ! petit Manala file à toute vitesse sur ses petites jambes de biscuit.

     

    Mais  Gros Loup le voit passer. Il a envie de le manger.   "Personne ne me mangera dis-tu Petit Manala ? Bien sûr que si, moi je te mangerai Petit Manala" et court court Gros Loup court derrière petit Manala qui répète

    tu n'me mangeras pas Loup, j'cours plus vite que toi !

     

    Petit Manala court vite. Loup s'épuise, ralenti et s'arrête.  

    "Sacrée P'tit Manala tant pis pour moi j'retourne dans le bois"

     

    Et court court petit Manala, j'te l'avais bien dit Loup tu n'm'as pas attrapé, personne ne me mangera ! le petit Manala continue son chemin.

    Mais  Gros Ours le voit passer. Il a envie de le manger.  

    "Personne ne me mangera dis-tu petit mandala ? Bien sûr que si, moi je te mangerai Petit Manala" et court court Gros Ours court derrière Petit Manala qui répète

    Tu n'me mangeras pas Gros Ours , j'cours plus vite que toi !

     

    Petit Manala court vite. Gros Ours s'épuise, ralenti et s'arrête.  

     

    "Sacrée P'tit Manala tant pis pour moi j'retourne dans le bois"

     

    Et court court petit Manala, j'te l'avais bien dit Gros Ours  tu n'm'as pas attrapé, personne ne me mangera ! le petit Manala continue son chemin.

    Mais  Mouton Frisé le voit passer. Il a envie de le manger.  

    "Personne ne me mangera dis-tu petit Manala  ? Bien sûr que si, moi je te mangerai Petit Manala" et court court Mouton Frisé court derrière petit Manala qui répète

    Tu n'me mangeras pas Mouton Frisé j'cours plus vite que toi !

     

    Petit Manala court vite. Mouton Frisé s'épuise, ralenti et s'arrête.  

     

     

    "Sacrée P'tit Manala tant pis pour moi j'retourne dans mon pré"

     

    Et court court petit Manala, j'te l'avais bien dit Mouton Frisé tu n'm'as pas attrapé, personne ne me mangera ! le petit Manala continue son chemin.

    Mais  Singe Rieur le voit passer. Il a envie de le manger.  

    "Personne ne me mangera dis-tu petit Manala  ? Bien sûr que si, moi je te mangerai Petit Manala" et saute saute Singe Rieur saute saute moi je te mangerai ! Petit Manala répète

    tu n'me mangeras pas Singe Rieur j'cours plus vite que tu sautes toi !

     

    Petit Manala court vite. Singe Rieur s'épuise, il s'arrête.  

     

     

     

    "Sacrée P'tit Manala tant pis pour moi j'reste dans mon château du haut Koenigsberg"

     

    Et court court petit Manala, j'te l'avais bien dit Singe Rieur tu n'm'as pas attrapé, personne ne me mangera ! le petit Manala continue son chemin.

    Mais  Blanche Noire Cigogne, perchée sur la cheminée aperçoit le Petit Manala. Elle sent sa bonne odeur. Elle envie de le manger.  

    "Personne ne me mangera dis-tu petit Manala  ? Bien sûr que si, moi je te mangerai Petit Manala" et vole vole Blanche noire Cigogne décolle et fonce sur Petit Manala. Il chante 

     

    tu n'me mangeras pas Blanche Noire Cigogne, je cours plus vite que tu ne voles ! 

    Et ça c'est vrai parce que, chaque fois que l'ombre de Blanche Noire Cigogne s'approche Petit Manala zigue et zague.  Alors zigue ici zague là  à force de ziguezaguer Blanche Noire Cigogne s'épuise. Elle s'arrête 

    "Sacrée P'tit Manala tant pis pour moi j'reste dans mon château du haut Koenigsberg" et elle repart sur sa cheminée. 

     

    Ah ah ah Gros Loup Gros Ours Mouton Frisé Singe Rieur et Blanche Noire Cigogne j'vous l'ai bien dit vous n'me mangerez pas, personne ne me mangera j'ai échappé à Grand Père Nicolas j'échapperai toujours à tout le monde, j'suis le plus fort !!!!

     

    Quelqu'un l'entend et le regarde passer. C'est Roux Renard dont la queue dépasse derrière l'arbre derrière lequel il s'est caché. "T'es l'plus fort dis-tu P'tit Manala, j'ne le crois pas moi, personne n'échappe à Roux Renard" Et Roux Renard suit P'tit Manala sans faire crier les graviers sous ses pas.

     

    P'tit Manala chante à tue tête "j'suis l'plus fort personne n'm'attrap'ras..." Quand bientôt il s'arrête devant la rivière ! Comment faire pour la traverser, il ne sait pas nager, et s'il se mouille il va gondoler et disparaître, que faire ?

     

    Roux Renard arrive tout doucement sans faire de bruit.
    On dirait que tu as besoin d'aide Petit Manala, j'peux t'aider si tu veux !

     

    C'est que... Petit Manala observe Roux Renard... c'est que j'voudrais traverser... j'ne peux pas, j'ne sais pas na.. j'ne sais pas na-ger !

     

    C'est simple petit, moi je sais, monte sur mon dos, je te fais traverser, tu ne seras même pas mouillé !

     

    "D'accord !" dit le P'tit Manala tout joyeux, "Emmène-moi !" et hop là, d'un bond P'tit Manala est sur le dos de Roux Renard qui dit "tiens-toi bien, j'entre dans l'eau" tout en se glissant dans la rivière. Voilà notre ami tout dans l'eau.

    Attention, l'eau monte P'tit Manala monte sur mon cou !

    P'tit Manala monte sur le cou de Roux Renard

     

    Attention, l'eau monte toujours P'tit Manala, monte sur ma tête !

    P'tit Manala monte sur la tête de Renard R qui file dans les eaux.

     

    Soudain, attention P'tit Manala, monte encore installe-toi sur mon nez.
    P'tit Manala Monte sur le nez de Roux Renard.

     

    Tant pis pour lui. La longue langue rouge le saisit et l'introduit dans la gueule du Roux Renard.

    Plus de p'tit Manala.

    "Qu'est-ce qu'il disait déjà le petit Manala?" pense Renard Roux joyeusement ?

    Et vous, vous en souvenez-vous ?

    "Oui, il disait "je suis le plus fort."

    Et moi Lania je vous dis "Attention à vous surtout si vous rencontrez  Renard Roux. Dans ce cas, n'oubliez pas mon conseil, appelez au téléphone le N° 119, pour vous aider.

    Au bout du fil  rien que des gentils Renards Roux tout pour vous... si on vous embête.

     

    Version personnelle, Lania, conteuse,  le 21 décembre 2015

    lania_conteuse@hotmail.com

     

     

     

     

     

     

     

    « Pour faire une ronde avec les enfants (chanson) »

  • Commentaires

    1
    Lundi 15 Février 2016 à 13:05
    C'est sympa et très ludique. J'aime également la façon dont c'est présenté. Certaines phrases sautent aux yeux, c'est coloré ça amène du dynamisme. En somme je trouve ça réussi
    2
    Lundi 15 Février 2016 à 14:27

    Bonjour.

    Comme vous me faites plaisir Marion-Anthea. Je vous remercie beaucoup. ça me donne envie de poursuivre.

    Je vous souhaite une belle journée Marion-Anthea et vous remercie encore. A d'autres découvertes.

    Amicalement.smileRandonnée péruvienne de la papà

    Lania21

     

     

     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :